10500441_701550209917228_9086364318341205340_n

Duo de beatmakers/DJ’s, L’Entourloop revendique un son original et fédérateur alliant deux musiques cousines : le Hip Hop & le Reggae. Nous avons eu le plaisir de les rencontrer lors de la dernière soirée Here I Come à la Rock School Barbey réunissant sur un même plateau : L’entourloop x Skarra Mucci et Jr Yellam. Et ils se sont prêtés avec joie au jeu des questions/réponses. Lecture !

Davycroket : Pouvez-vous vous présenter et vous décrire brièvement pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

L’Entourloop : Nous c’est l’Entourloop, 2 Dj, Dee’jo et The Architect. Comment décrire notre style? On peut dire que l’on fait du beatmaking et du Djaying dans un registre Hip-Hop, Reggae. A la base, on boucle des samples Reggae, on les bouscule un peu avec un côté Hip-Hop en mettant des batteries solides, des voix, des a cappella et même un peu soul. On est tous les deux des chercheurs de disques dans tous les registres. C’est un peu ça qui nous rassemble, le côté recherche de vinyles, beatmaking, création…

Davycroket : C’est vrai qu’au début on avait un peu de mal à différencier les projets Artchitect et L’Entourloop en fait…

Architect : Avec le projet The Architect, je suis tout seul concernant l’aspect musique mais en live un Veejey m’accompagne! Il s’agit de Befour donc il est vrai que souvent les gens croient que The Architect est un binôme… Ce n’est pas très grave!

Davycroket : Votre projet existe depuis combien de temps ?

Dee’jo : Ça va faire maintenant 4 ans que le projet L’Entourloop existe.

Architect : J’ai commencé avec un mec qui s’appelait Casper, sur Saint-Etienne et puis Dee’jo nous a rejoint par la suite. A la base, c’était vraiment un entre nous. Casper est un gros collectionneur de Reggae et moi je suis plus dans le registre Hip-Hop. On a alors commencé un peu à fusionner le tout vraiment pour délirer. En voyant l’impact sur internet, ça a bien fonctionné. Dee’jo nous a vite rejoint pour ensuite passer à la formule live, pour ne pas faire uniquement des remixs. On a également voulu faire nos propres productions : composer, travailler un live, faire venir des bassistes, des trompettistes, faire vraiment plus de collaborations…

L’Entourloop : Dès que nous sommes passés en live, c’est immédiatement devenu quelque chose de plus vivant. Et puis les remixs, on peut en faire, on en a des paquets en stock, mais on n’a pas envie de faire que ça. On a vraiment envie de proposer quelque chose de plus dynamique, de faire plus de collaborations. Avant on travaillait avec des a cappella existantes,  mais maintenant nous prenons contact directement avec les artistes. Nous travaillons différemment.

Davycroket : Votre morceau qui a beaucoup tourné sur internet, c’est le morceau avec Skarra Mucci, « Dreader Than Dread ». C’était impressionnant, on a fait quelques festivals et à chaque fois dans les off, les Dj’s  le posait partout en sound system !

L’Entourloop : Oui c’était assez fou. En fait ce morceau on l’a édité et retravaillé derrière.  Car souvent d’autres artistes ne pensent pas forcément à reprendre leurs créations et ça peut nuire à la qualité finale du titre. Dans ce registre on peut vite avoir tendance à vouloir laisser le truc brut, mais nous, on tient beaucoup à retravailler  nos morceaux, on les redynamise, ça permet d’apporter quelque chose de plus punchy. Et en l’occurrence sur « Dreader Than Dread » c’était le cas !

« Bangin’ Hip-hop inna Yardie Style »

Davycroket : Du coup ça s’est passé comment la rencontre avec Skarra Mucci ?

L’Entourloop : C’était lors de son passage à Lyon. Il faisait des sessions Dub leight. Nous sommes arrivés avec une instru, et il a dit Banco, on a fait le morceau et voilà. Et récemment, on a pu boucler la boucle,  il y a 2 jours on a fait un second featuring avec lui qui sera présent sur notre prochain disque..

Davycroket : Qui sera bien sûr là ce soir…

L’Entourloop : Oui. Après on ne sait pas si on va jouer avec lui. Mais on ne pense pas, car on joue avant. Mais vous verrez une fois l’album sorti,  la track est dingue ! Mais la soirée va être pleine de surprises, on va jouer beaucoup de nouvelles choses. On va tester. On risque de l’annoncer au micro mais on ne révèle pas tout, on essaie de motiver les gens même s’ils sont déjà clairement motivés [rires].

Davycroket : Vous l’avez testé déjà ce nouveau morceau avec Skarra ?

L’Entourloop : Non ce soir sera la première fois en concert. Elle sort du four !

Davycroket : Côté actu, il y a votre EP qui est sorti récemment et sur le deuxième morceau, il y a eu pas mal d’invités. Ce sont des connexions qui se sont faites au fur et à mesure de votre parcours, reflétant votre envie de travailler avec ces artistes ?

L’Entourloop : En fait, ce qu’on aime bien, c’est envoyer la track aux artistes, ils acceptent ou non, et ensuite de les faire se rencontrer. Le délire, c’est que Jamalski pour nous, ça représente beaucoup de choses, c’est vraiment l’essence de ce qu’on écoutait au départ, le mec qui partait en jungle… Son premier album est d’ailleurs totalement fou dans les registres qu’on aime ! [boom-bap, jungle, ndlr]

On a voulu le mêler avec un mec complètement différent, Bang On ! un type de Liverpool, qui fait partie de la nouvelle génération, amateur de sons plus dubstep. Tout le monde n’a pas forcément capté ce morceau, mais il y a un écart de génération de presque 30 ans entre Jamalski et Bang On ! qui nous intéressait vraiment. C’était un peu l’idée, et petit à petit on envoie un flow de tracks, si ça leur plait on lie les artistes ensemble et les connexions se font comme ça !

Davycroket : Et alors à la prod’, c’est vous qui avez tout fait de A à Z ?

L’Entourloop : Oui, on a tout fait. On a travaillé avec N’zeng. On pose un petit clavier sur nos instrus, on prend ce qu’ils font et on le boucle. On s’est plus entouré aussi, étant plus proches de Banzaï Lab. Au niveau des samples, on essaie de faire un peu plus attention.

Davycroket : Au niveau des droits sur les samples etc…

L’Entourloop : C’est quelque chose que l’on revendique : s’il fallait payer pour déclarer le sample,  on préférerait, même si cela ne nous rapporterait pas. On pourrait par exemple poser la question à Al’tarba, il n’enlèvera jamais ses samples de sa musique. Il y a beaucoup de samples et on les devine facilement. C’est un choix de basculer dans une production sans sampling mais nous ça fait vraiment partie de notre esthétique, il y a une véritable culture derrière. Par exempe, on a même fait rejouer les trompettes mais derrière on les retravaille, on les rescratch et ça redevient des samples.

Davycroket : Et alors, quel est le dernier skeud récemment que vous avez samplé ? La dernière pépite trouvée dans un bac ?

L’entourloop : Les Moggles, un groupe turc des années 70. C’est juste fou. Ce sont des jeunes et ils reprennent des titres traditionnels mais de manière un peu pop, dans les années 70…

10676411_752203558185226_7643994839892381968_n

Davycroket : Vous trouvez ça où en général ?

L’Entourloop : Maintenant on est connecté avec un très bon disquaire à Saint-Etienne qui a fini par comprendre ce qu’on cherchait donc il nous amène les disques. Il a tout ce qu’il faut. On ne cherche pas vraiment sur internet.

Davycroket : Pour ce soir, qu’est-ce que vous prévoyez ? Est-ce qu’il y a des petites surprises ?

L’Entourloop : Il va y avoir des nouveautés, comme on est en fin de préparation de l’album, on va faire découvrir quelques tracks de ce futur album. On va un peu l’annoncer pour voir ce que ça donne.

Davycroket : Il y a une date pour cet album ?

L’Entourloop : Le 23 mars en digital et  le 27 avril en physique.

Davycroket : Chez Banzai Lab  aussi ?

L’Entourloop : Exactement !

Davycroket : Justement, comment s’est fait la connexion avec Banzailab ?

L’Entourloop : On est venus jouer pour la fête de la musique, place des Quinconces à Bordeaux. On s’est pas mal rapproché des groupes Smokey Joe & The KidTha Trickaz…Et Damien (notre manager) s’est rapproché de Clément,  chez Banzai. L’esthétique de Banzai, les gens, l’univers et le groupe d’artistes chez eux ressemble vraiment à ce que l’on fait donc ça nous a plu.

Davycroket : Vous aviez déjà sorti des vinyles avec vos anciens morceaux ? Ou Mash-up ?

L’Entourloop : Non.

Architect : Avec mon projet Architect j’avais sorti un 45 tours mais c’est tout !

L’Entourloop : Mais on aimerait bien justement. On allait en parler avec Skarra, pour faire un 45 uniquement Skarra Mucci et L’entourloop. Mais des idées et des projets à concrétiser ce n’est pas ce qui manque !

Davycroket : Et est-ce qu’il y aura une prochaine mixtape ? La suite de Summermix ?

L’Entourloop : Un jour certainement. C’est prévu. L’album nous a demandé beaucoup de concentration mais les gens le demandent beaucoup oui.

Davycroket : En soirée, c’est le truc parfait.

L’Entourloop : Oui c’est agréable. Et on avait croisé pas mal d’artistes qui l’écoutent. Biga Ranx nous disait qu’il écoutait ça sur la route lui aussi. C’est vrai que ça a bien fonctionné cet été !

Davycroket : Et bien merci à vous, et bon courage pour ce soir ! Et on attend avec impatience la sortie de l’album !

L’Entourloop : Oui et puis on joue de bonne heure. Et Skarra ça déboite. Merci à vous !

L’entourloop sur le net

Facebook // Youtube // Banzai Lab

A propos de l'auteur

Chef de bord

Chef de meute. Tu me trouveras quelque part entre Bordeaux, Poitiers et La Rochelle, soit dans un festival ou dans une salle de concert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.