Comme vous avez pu le constater la vague Dubstep envahit nos oreilles depuis déjà un bon moment et cela ne semble pas près de s’arrêter. Surfant sur cette hype wave, de nombreux producteurs (plus ou moins bons) émergent régulièrement. Au milieu de tous ces artistes étiquetés Dubstep,  un duo en particulier a fait vibrer les tympans de beaucoup de gens ! Ce duo est français (la base !), il s’agit de deux jeunes producteurs originaires de Limoges connus sous le nom de The Noisy Freaks.

Ce nom vous dit peut-être quelque-chose, en tout cas je l’espère car il mérite d’être bien connu pour les pures merveilles sonores qu’ils réalisent. Lors du Newtrends Festival , ils m’ont fait la gentillesse de m’accorder une interview forte sympathique à leurs côtés, pour parler de leur carrière et tout un tas d’autres trucs 😉 !

Tout d’abord, sachez qu’avant tout , Noisy Freaks c’est ça !

Enjoy … !

Davy-Croket : Tout d’abord comment c’est venu noisy freaks ? C’est parti de quoi ?

Julien : Alors, si tu veux à la base, on faisait du son chacun de notre côté et j’ai été repéré par le blog « Stop the noise ». Du coup j’ai été publié et Charlie m’a contacté en me disant «écoute j’aime bien ton son, si tu veux on fait un projet ensemble ».

Charlie : Non même pas à la base on voulait faire juste une track ensemble et donc du coup on a fait notre première track : « Fast Chased ».

Julien: Exact « Fast Chased » et nous avons vu que cela marchait bien donc on s’est dit « bah écoute pourquoi pas ». On s’est motivés et on a fait un projet ensemble

Davy-Croket : Ça fait depuis combien de temps que l’histoire Noisy freaks a commencé ?

Noisy Freaks, synchronisé : Ca fait un an à peu près

Davy-Croket : Les débuts n’ont pas été trop difficiles ?

Julien : Bah un peu vu que Charlie a ses cours, cela n’est pas toujours évident pour produire mais bon on essaie de se démerder.

Charlie : On essaie de se caler en studio de temps en temps.

Julien : Dans notre petit studio ( rires )

Davy-Croket : Quelles ont été vos influences musicales au tout début ?

Julien : On a été inspiré comme un peu tout le monde.. Toute la vague Daft Punk à la base… C’est sur ça remonte mais bon maintenant je pense qu’on s’inspire plutôt des artistes émergents.

Davy-Croket : Oui puis là on a vu pas mal de featuring avec Blaster et Dead Cat BOUNCE, comment ça s’est fait d’ailleurs ?

Charlie : Pour blaster c’est un bon pote à nous, donc c’est pour ça 😉 !

Julien : Et pour Dead Cat bounce si tu veux on se connait du net et on s’est dit «  pourquoi pas faire un featuring »… Un peu comme Blaster en fait ! C’est des connaissances du net et du coup ça se retrouve un peu dans les influences, un petit peu dans le son qu’on fait.

DC : Oa pu voir que vous jongliez entre l’électro et le dubstep et ça marche plutôt pas mal (remix de irish stuph , yuksek etc…) ?

Julien : Ouais on essaie un peu de jongler entre les deux on se prend pas la tête, on se dit « tiens aujourd’hui j’ai envie de faire un peu de dubstep, je vais produire là-dessus»

DC : Niveau EP vous en êtes où ? J’ai pu apercevoir un preview nommé XVI, ça correspond à quoi ?

Charlie : En fait il est vieux celui-là c’est quand Julien est venu chez moi on avait fait cette track puis on l’a mis un peu de côté…

Julien : Ouais la première fois qu’on s’est rencontrés en fait on a fait XVI en fait.

Charlie : Elle devait sortir normalement au mois de décembre sur « Oh my god it’s techno music ! » mais je pense que la sortie va être retardée.

Julien : Du coup on attend un peu de se construire un univers pour voir ce que l’on va mettre dans l’EP…

DC : Et pourquoi Noisy Freaks ?

Charlie : Alors là… C’est venu sur un coup de tête

Julien : Bah c’était le nom de Charlie à la base.

Charlie : Ah ouiiii, exact [rires] !

Julien : C’était son premier nom et donc quand je l’ai rejoint bah on a gardé ce nom là. Donc à toi d’expliquer mon grand. [rire ]

Charlie : Bah non, franchement c’est venu vraiment sur une connerie. Je ne me souviens même plus…

DavyCroket : Sur le net, on a pu voir qu’il y  avait quelque chose qui se préparait avec Neus , que pouvez-vous me dire de plus ? 🙂

Julien : On a du faire deux sons avec lui ? Ouais deux collabs avec lui… Bien sympa le mec !

Charlie : Il y en a une qui va sortir bientôt en collab avec Neus, « Game Over »

Julien  : Ouais avec Nalesia, une chanteuse de talent !

http://youtu.be/zIchWwsAG3s

DC (rires) : Quand c’est comme ça , vous vous retrouvez et vous faites tout ça en studio ?

Charlie : Non même pas

Noisy Freaks, synchro : On fait tout par internet !

Julien : On se passe les parties et chacun bosse de son côté.

DC : Ça va c’est pas trop dur à gérer de travailler en duo ?

Julien : Des fois c’est pas évident mais bon on essaie de bien se synchroniser, mais au contraire ça fait plus d’idées mais c’est vrai que des fois c’est pas évident !

Charlie : Quand t’as des grosses parties et que tu dois envoyer ça par internet… c’est assez chiant.

Julien : Ouais puis même t’es pas en direct pour dire « tiens à ce moment-là je ferai bien juste ça »

DC : Et niveau matériel vous travaillez sur quoi ?

Julien : Sur Fruity loop

Charlie : La base quoi ! Un PC, fruity loop et un clavier maitre.

DavyCroket : Ca va vous maitrisez plutôt bien Fruity !

Charlie : Ouais et encore ! Récemment on a commencé à mixer nos tracks, on les mixe un peu et la qualité se ressent quand même. Avant on le faisait pas du tout. Avant on faisait notre track sans rien, sans mixer, rien du tout

Julien : Ouais parce qu’on a pas de connaissances côté mixage, « mastering » alors voilà on essaye d’apprendre ça sur le net mais bon c’est pas évident…

Dc : Eh bien vous gérez vraiment bien pour un début !

Julien : Bah on essaye quoi.

DC : (rires ) Non mais c’est vrai vous faites des bons sons. Et il y en a beaucoup aussi qui vous ont comparés à Skrillex depuis la sortie du son avec Blaster et Dead Cat BOUNCE parce que voilà forcement qui dit Dubstep dit Skrillex, et beaucoup de sonorités se retrouvent.

Dead C∆T Bounce x The Noisy Freaks x Blaster – All You Need 

Julien : Ouais  dans les sonorités, déjà le fait de travailler sur les mêmes synthés virtuels, tu retrouves un peu les mêmes sonorités…

Charlie : Ouais et puis sur le net, c’est les mêmes pré sets qui tournent, après on les change bien sur, on crée les nôtres.

Julien : Mais voilà inconsciemment tu es influencé par les artistes que tu aimes bien du moment. Donc inconsciemment tu reproduis un peu les mêmes sonorités.

DC : Quels sont les morceaux qui tournent en boucle chez vous  ? Vos coups de cœur…

Julien : Il y en a plein…

Charlie : Grosse claque en ce moment là ?

Julien : Tout ce qui est Knife Party en ce moment, c’est pas mal.

Charlie : Far too loud aussi

Julien : Ouais Far too loud sont très bons… Il y en a plein…

Charlie : Charles Delux aussi !

Julien : Charles Delux est très très bon !

Charlie : C’est un gars qu’est pas connu mais bon c’est dommage.

Davy Croket : Après en live vous travaillez sur quoi ?

Noisy : Ableton et un apc, la base quoi ! On va à l’essentiel en fait, après quand on aura plus de temps et plus de sous on verra 😉

Davy Croket : Par la suite vous envisagez quoi ?

Noisy Freaks : Un Ep déjà on pense,  faut qu’on bosse dessus et par la suite si on trouve un bon univers, une bonne idée peut être que l’on l’envisagera mais c’est pas notre priorité pour le moment.

Davy Croket : Et pour finir s’il y avait un artiste avec qui vous aimeriez collaborer ?

Noisy Freaks : Bah pourquoi pas Skrillex et Feed me mais bon c’est un peu dans le quasi impossible (rires), après pour l’instant on a notre bande de potes avec qui on fait des collab et on est bien comme ça pour le moment 😉

Merci à vous d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

Merci à toi !



A propos de l'auteur

Chef de bord

Chef de meute. Tu me trouveras quelques part entre Bordeaux, Poitiers et La Rochelle, soit dans un festival ou dans une salle de concert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.