« Pour la compréhension de cet écrit, il est important de se mettre dans les mêmes conditions que l’auteur. Choisissez un espace non chauffé, prenez place dans un fauteuil avec votre ordinateur et restez y pendant quelques heures. »

C’est donc entourée de cartons et dans un nouvel appartement que j’apprends la sortie du dernier album de Chloé. Cette nouvelle me réchauffe le cœur et le corps, au sens figuré et propre du terme, puisque que j’effectue cette chronique sans électricité et chauffage, YOLO ! Mais que renferme ce dernier opus ?

Avec un premier single, «The Dawn» , sorti en avril dernier, Chloé signe son grand retour dans la sphère musicale 7 ans après son second album. A travers ce titre, l’ambiance est vite posé : assez organique et rythmé par une boucle électronique donnant une impression d’infini au morceau. «Recall» en feat avec Ben Shemie, le chanteur de SUUN, explore la dimension de l’espace laissant percevoir les différentes facettes de la DJ, comme avec le clip signé par Noémie Goudal ( une jeune artiste et photographe française), qui illustre cet aspect de sa personnalité. L’opération séduction est instantanée !

«Endless Revisions» , c’est le nom de son troisième album, sorti le 27 octobre dernier, annonçant une nouvelle ère en signant celui-ci sur son propre label « Lumière Noire » crée en début d’année. Un nouveau rôle pour cette compositrice habitué des clubs comme le Pulp et des platines, se retrouvant ainsi à la direction de son projet musical et de la production dans sa globalité. Une vue d’ensemble lui permettant de faire ce qu’elle veut mais surtout une occasion pour elle de pouvoir travailler avec différents artistes.

Cité auparavant Ben Shemie, mais aussi Alain Chamfort présent sur l’un de ces titres « Androgyne ». Une belle alliance pour le moins surprenante mélangeant deux cultures musicales spécifiques mais nous propulsant dans une ballade nocturne sans fin. Bien sûr, dans mes coups de cœur il y a «Pendulum», avec son coté mystérieux et intriguant voir pesant et «The Backlash» assez slowly.

Seul bémol à l’horizon, la longueur de certains titres proposés me laissant parfois dubitatif quand au format de « l’œuvre » qui se veut long. Ce qui peut nous pousser à nous questionner quand à l’écoute de celui-ci chez soit ou plutôt sur scène lors d’un festival ou d’un concert. Son projet musical ayant une telle porté qui selon moi devrait être vu et ressenti en live de manière plus intense et palpable.

Néanmoins, c’est avec son esthétique propre à la musique électronique et une réputation tailler dans la pierre, que Chloé s’impose de nouveau, ce qui fait de se long format un indispensable pour les mois à venir, et pour les soirées froides sans chauffage, ni électricité.

CHLOE SUR LES RÉSEAUX

Facebook // Site officiel // Soundcloud

A propos de l'auteur

Rédactrice électro/pop

Passionnée de radio et accro à la crème de marron. Toujours un orgasme musical sous le coude à partager avec ses amis. Sans oublier son principal atout : sa voix suave qui en a fait craquer plus d'un.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.