Les choses sérieuses commencent, après un mercredi calme, l’équipe est de nouveau prête à se lancer dans ce deuxième jour fort en émotions.

Début des hostilités avec une bonne vibe reggae en compagnie du groupe Atomic Spliff. 14H30, le soleil, la bière et l’ambiance sont déjà au rendez-vous. Parfait pour lancer une soirée qui durera jusqu’au bout de la nuit.

20117322_10213387462983033_1634930474_n

Le bar du petit bois, espace parfait pour trouver un peu de calme et de fraîcheur, nous accueille pour nous permettre de recharger les batteries. On passe faire un tour au Labo, la plus petite des scènes présentes à Dour. Les synthés très années 80 d’Agar Agar nous offrent un superbe spectacle. Le rendez-vous que l’on attendait particulièrement ce jeudi après-midi était la prestation de Bruxelles Arrive, le projet de la fine crème du rap belge exclusivement prévu pour Dour.

20068443_10213388220041959_469154550_n

En pleine explosion ces temps-ci, Caballero et JeanJass, Lomepal, L’or du Commun, Roméo Elvis et toutes leurs cliques ont dynamité le public belge venu en nombre pour supporter leurs petits poulains.

Pour une partie de l’équipe qui découvre le festival, le passage à la scène Reb Bull était obligatoire dans leur rite initiatique. Encore plus impressionnante que l’année dernière, la scène réservée aux musiques électroniques est complètement dingue. A mi-chemin entre un vaisseau spatial et un dancefloor à ciel ouvert, elle accueillait ce jeudi de la Drum’N Bass de 15h à 3h30. Mention spécial à Andy C et son MC Tonn Piper.

20067593_10213388220001958_495364750_n

Avec 48 000 festivaliers ce jeudi, Dour grouille de monde. Une foule impressionnante se dresse devant Vitalic, quand ce dernier prend les commandes de ses machines. Un live puissant, maitrisé à la perfection et qui va nous plonger dans notre période eighties de la soirée. Si Agar Agar avait lancé les hostilités en début d’aprem à base de gros synthés, les sonorités new-wave de Vitalic couplées avec une rythmique bien lourde ont terminé d’enflammer le festival : la soirée ne faisait pourtant que commencer.

20045868_10213387465183088_228084248_n

L’équipe se divise. TECHNO VS HOUSE. C’est un peu le combat de la soirée : Dubfire/Karenn/Dax J vs Todd Terje/Antal/Black Madonna. Todd Terje et son Inspector Norse ont fait exploser le chapiteau de la Petite Maison dans la Prairie mais la vraie performance de la soirée revient à Antal. Le Néerlandais nous a sorti un set full vinyle d’une rare diversité musicale. Disco, House, agrémentés de quelques pépites Techno qui ont littéralement retourné le public venu en nombre.

Pour les plus fatigués, le repos s’est imposé à eux. Pour certains membres de l’équipe, direction la Caverne. La scène la plus hardcore du festival proposait donc à ses invités, le DJ allemand DAX J pour clôturer cette journée. Un set sans concession, mêlant nappes planantes et kicks surpuissants.

Retour au camping, pour une nuit de sommeil bien méritée. La journée du vendredi s’annonce elle aussi intense, avec notamment le concert de NAS, et une soirée techno au line up excitant sur la scène Red Bull.

A propos de l'auteur

Chef de bord

Chef de meute. Tu me trouveras quelques part entre Bordeaux, Poitiers et La Rochelle, soit dans un festival ou dans une salle de concert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.